La crainte - accueillir un nouvel enfant à la maison

Au moment d'écrire ces lignes, me voilà enceinte de 7 mois. Un petit garçon tout rose est bien au chaud dans mon ventre. Nous l'appellerons Émile. Un petit garçon qui prend plaisir à bouger en douceur dans mon ventre, telle une petite chenille prête à éclore en un beau papillon. Ses petites chatouilles que j'appelle.

Avec le bonheur d'être à nouveau enceinte, vient aussi la crainte d'accueillir un nouveau membre dans la famille. Et le chaos qui viendra avec.

Je dois admettre que mener à terme une grossesse avec un « toddler » à la maison, ce n'est pas de tout repos. On prend les moments de silence pour se détendre un peu et on essaie de se coucher tôt, on essaie.

À deux mois d'accueillir notre nouvelle petite merveille, je dois aussi admettre que j'anticipe énormément la réaction de mon plus vieux avec l'arrivée de son frère. Mon petit anxieux, colleux et ô combien attaché à ses parents devra faire face à des chamboulements. Il s'habituera me diras tu. Oui, c'est certain, mais en combien de temps? J'essaie de me préparer mentalement.

Bien que celui-ci soit conscientisé à son arrivée, au fait qu'il va être petit, que j'aurai besoin de son aide et que sa chambre sera à côté de la sienne, je doute fort qu'il comprenne, en ce moment, l'impact et le rôle que ça aura sur sa vie. Avec raison, il a seulement presque 3 ans.

Une chose est certaine, son inconscient lui parle fort. Les terreurs nocturnes se sont mises de la partie dernièrement - je ne sais pas si tu as déjà vu cette phase, mais wow, c'est perturbant! Et récemment, l'anxiété de voir Maman partir s'est aussi incrusté dans notre quotidien : lire ici se réveiller 2 à 4 fois la nuit et venir me voir pour que je lui remette sa couverture. J'ai peur, je dois l'admettre.

Il y a aussi cette peur d'aimer moins. Est-ce que j'aimerai autant ce deuxième enfant? Est-ce que je l'aimerai plus que mon premier? Beaucoup de pensées se bousculent dans ma tête quotidiennement.

Notre famille n'est définitivement pas la première qui passera par cette étape et nous trouverons les moyens pour nous adapter à ces changements. C'est évident.

En attendant, je contemple la chambre de mon tout-petit, on lit des livres sur l'arrivée d'un nouveau bébé et on essaie autant que possible de rester zen. J'essaie.

Une journée à la fois qu'on me dit. Il y en aura des meilleures que d'autres, et c'est parfaitement normal.

Et toi, comment as-tu préparé l'arrivée d'un deuxième enfant? Quels étaient tes trucs infaillibles?

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés